SPAS / SAPS

La Societe Africaine de Probabilites et de Statistique

Objectifs et Bilan

Objectifs

L'association des Universités Africaines compte environ 309 membres. En espérant que la moiti& d'entre ces institutions possède un d&partement de statistiques ou un département de mathématiques incluant des probabilistes et des statisticiens, il s'avererait qu'il existe une grande population de chercheurs en méthodes aléatoires et de Data Sciences. En y incluant les experts des Instituts Nationaux de Statistiques, la population des experts de données statistiques et de leur modélisation est importante.

Les moyens d'auto-organisation de ces experts à travers des sociétés savantes reste un problème pour le continent africain.

En montant la SAPS, les fondateurs avaient les objectifs suivants
  1. Organiser cette communauté de manière visible au niveau international
  2. Créer un cadre d'échanges entre les experts, brisant l'isolement des uns et des autres
  3. Participer au développement des disciplines associées massivement et en qualité sur le continent
  4. Lier la communauté africaine au reste du monde
  5. Faire jour à la communauté un role majeur au niveau des publications, de l'organisation de conférences, de participation aux conférences majeures
  6. Faire éclore des générations de très niveau dans les disciplines visées
  7. Permettre la représentation de l'Afrique aux rendez-vous du Donner et recevoir par rapport au reste du monde
  8. Rattraper le retard de l'Afrique

Objectifs

De 2005 à 2019, 14 années après, la SAPS a accompli des réalisations importantes eu égards au peu de moyens dont elle dispose, en tant que société dont les membres ne cotisent pas.

Le bilan de la SPAS est marquée par trois points importants :
  1. Un réseau africain composé environs de mille six cents (1 600) universitaires et statisticiens officiels a été créé. Ce réseau est une ressource importante pour le partage de l'information scientifique et l'organisation des échanges internes.
  2. Des relations solides de collaboration avec les grandes sociétés de statistiques ont été nouées, notamment
    • l'IMS (Institute of Mathematical Statistics),
    • l'ISI (Institut International de Statistique),
    • l'ASA (American Statistical Association) ont publié des articles sur la société.
  3. La société publie les journaux suivants et a lancé une maisoin d'editions de ebooks, tous ces organes sont placés dans la prestigieuse plateforme EUCLID
    • Afrika Statistika
    • African Journal of Applied Statistics
    • SPAS-EDS (Editors ebooks)
  4. SAPS a joué un role important dans la participation remarquée des chercheurs africains dans les congrès internationaux, notamment deux de l'ISI (Afrique du Sud 2009, Marrakech 2017)


La SPAS est à la croisée des chemins. Elle doit passer à une phase de validation. Elle compte sur tous pour renforcer les moyens et les activités.














ok